Un voyage en asie

12 novembre 2017

Mongolian throat song

C'est une chanson profonde un mongol, ça vient de l'interieur, ça vient du sol rude de la mongolie. Ici tout est aride, dangereux, le manque d'eau, les terres infertiles, les chemins cahoteux, l'éloignement des villages. Tu né mongol, tu as vecu ça. Ca te rend hospitalier, tu sais à quel point on a besoin de toi. Tu es fier un peu bizarement de gengis khan. Tu semble fou parfois, tu braves tout et revient dans le calme attentif de tes jours. Tu es direct, tes femmes font tout comme toi ... mongol, tu es simple rude et jovial, tu vois dans les coeurs je crois ...

Posté par notepaper à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 octobre 2017

Mongolie - centre

Nous continuons vers la vallee d'ohkron, dans le centre de la mongolie. En automne, l'herbe est jaune, mais au printemps et en ete, les fleurs se melent aux herbes vertes. Après une route superbe dans les montagnes, ou nous voyons nos premieres forêts, nous arrivons cahin caha, les routes sont le plus souvent de terre, au village de yourts .. pour deux jours de chevaux dans la vallée. Bienheureux instants sur mon petit cheval, à traverser sous le soleil les guets des rivieres gelées. Le lendemain nous serons meme une douzaine de cavaliers, a rejoindre les éleveurs à côté. Au trot et au galop même !
 Nous rejoignons ensuite l'ancienne capitale, pour un cours abrégé de mongolie et une pause de paysage.
Le lendemain nous allons à un cratère en foret suivi d'un grand lac de vallée . Mon meilleur souvenir, nous trois, au soir et au petit matin à marcher sur le lac gelé ...
La journee de route suivante sera trop longue, j'en fini un peu faché, mais nous vaut une belle ballade dans de petites dunes au coucher, et sur une colline au levée. Le froid ne nous est plus tenace d'ailleurs.
Pour le retour a Oulan-Bator, nous passerons dans le parc des chevaux de Przewalski : Indomptés, cousin des chevaux ..et avec un chromosome en plus ! Belle fin de tour à pister les curieux équidés ;)..
Le voyage etait sublime et l'aridité splendide et froide des lieues n'aura fait qu'augmenter la clarté des émotions partagées ;). Merveilleuse mongolie, puisse tu toujours rapeller le sourire du coeur par tes simplicités.

20171014_142620

20171014_112323

20171014_145544

20171014_172932

20171015_162054

20171015_165553_002

20171015_175131

20171016_155153

20171016_160403

20171016_162929

20171017_161726

20171018_095404

20171017_182416

20171018_084529

20171018_084745

20171018_174038

20171018_182419

20171019_081711

20171019_142517

20171019_143200

Posté par notepaper à 05:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]

22 octobre 2017

Mongolie - gobi

Nous sommes donc cinq dans un van russe. Le chauffeur, la guide, et nous trois, les français en quête d'authenticité rustique et de paysage. Nous allons etre servis. Le voyage commence par le gobi, le desert qui recouvre un tiers de la mongolie. Ici, elle est arride, et presque plate à l'infini. Nous commencons sous un crachin de neige et à travers de petites collines. Il fait tres froid, nous nous arretons visiter un temple detruit -par les russes- dans une petite formation rocheuse et nous rejoignons la famille qui nous hebergera le soir, en yourt ! C'est l'aventure, il fait moins quinze la nuit, nous nous chauffons en riant à la bouse de vache.
Le lendemain nous continuons vers le sud, la route est longue, nous croisons de vaste troupeaux de chevaux, vaches, moutons et chevres, et chameaux. Ce sont eux qui assurent la substance des nomades. nous arrivons à une une gorge qui s'étend sur quelques kilometres. Le paysage est splendide et nous avançons le long de l'eau à moitié gelée. Nous croisons sur le chemin des voyageurs croisés irkoutsk, ils tournent en mongolie dans l'autre sens ! La soiree sera amusante, nous nous joignons à un groupe pour une yourt party animée, vodka, musique et rires partagés. Denis se fera mal à la cheville, notre guide se declare chaman, elle lui aspire la douleur et la vomit après, c est donc ça le guérisseur, la cheville désenflera.
Ce sera le lendemain le desert de dune, avec au sud la chaine de montagnes enseignées. Spectaculaire. Le mariage paisible du desert et des froides montagnes. Il fera plus chaud le soir, et après l'escalade de la plus haute des dunes, dans la peine pour mon corps pas forcement elfique mais avec perseverance, une fois encore nous ferons la fête, sous un ciel cette fois dégagée, clairs et inspirants étoilés.
Le jour suivant sera pour le 'flaming rock', petite randonnée agréable le long d une concretion rocheuse rouge orangé accueillante. Le soir je jouerai avec la gamine sympathique de nos hotes, elle connait frère jacques, ting tong ting ;).
Notre dernier jour dans le gobi sera pour un monastere detruit, l'ambiance y est appaisante, ici comme dans ceux déjà croisés. Le soir, nous serons dans une ferme. Au petit soir et au petit matin, la traite des chevaux et des vaches. Et du thé au lait de jument, et du lait de jument fermenté, et du beurre, pour le coup exotique à tester ;).

20171008_155141

20171008_162814

20171008_220004

20171009_180500

20171009_222527

20171010_185747

20171010_185602

20171011_081025

20171011_090039

20171011_110832

 

20171011_110842

20171011_154422

 

20171011_161000

20171011_171220

20171012_131817

20171012_143645

20171012_144852

20171013_090448

20171013_091626

20171013_113518

Posté par notepaper à 19:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 octobre 2017

Mongolie - oulan bator

Mes compères du transiberien et moi arrivons par le bus. Le bus etait pour le coup moins cher et plus rapide. La ville est, nous nous en rendons compte immédiatement, tres polluée. L'auberge est sympathique, d'autres voyageurs sont là, au départ ou a l'arrivée d'un tour. Les revenants sont ravis, qu'ont ils vu, que leur a t'ont dit ? Le temps d'aller au marché noir, acheter des habits chauds - tres peu chers et efficaces- et des souvenirs, le temps d'un spectacle de danse et de musique locale, et nous cherchons un tour peu balisé. Nous le trouvons et partont le lendemain, après des maux de ventre dus, disons à l'odeur louche, à la sauce de boeuf bouilli .. Le voyage commence ...

20171006_131056

20171006_164934

20171006_141912

20171006_164601

20171006_144907

20171006_184825

20171006_190049

20171020_173934

20171019_163343

Posté par notepaper à 04:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 octobre 2017

Russian folk song

Les russes m'ont paru des gens sérieux et pointilleux, généreux dans leurs effort et dans les conseils, appliqués et précis. Peu accueillant au premier abord, ils ne sourient presque jamais, cela en est troublant. Ils sont honnêtes pourtant.
Il m'a semblé tout du long avoir ce côté 'poutine veille sur nous', rassurant finalement, la Russie est pays très sur pour les voyageurs. Il n'y a pas tant de blonds, et la mosaïque de la fédération amènent son lot de visages. Une belle âme il me semble, parfois abrupte, simple, honnête et romantique. De jolies femmes, et des chants biensur ...

Posté par notepaper à 17:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]


05 octobre 2017

Transiberien

Ou plutôt transmongolien pour le puriste, il traverse la Mongolie et aboutit à bejing. A dire vrai, je ne peux que peu en parler, je n'ai fait qu'une seule étape, 500 kms en sept heures. A mon estime, superbe biensur ... le long du Baikal et à travers la taïga. J'ai un lit couchette que j'utilise une petite heure. Ma destination : Ulan ude, ou m'attend un bus pour Oulan-Bator, capitale la plus froide du monde .. brrrrr.

20171004_071854

20171004_135258

20171004_130611

20171004_130603

20171004_114459

20171004_114932

20171004_140953

20171004_142229

20171004_143017

20171004_182503

20171004_181756

Posté par notepaper à 19:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 octobre 2017

Baikal dreamer, Olkhon

Nous partons, cinq européens, un americain, six asiatiques, en mini bus tôt le matin. 1000 roubles les 6h de trajet pour rejoindre Olkhon, la plus vaste ile sur lac au monde, 70 kms de long. Nous traversons d'abord la taïga, la forêt russe, ici elle est de pins, dont une espèce qui perd ses aiguilles, donnant en automne des couleurs jaunes et orangés, et d innombrable bouleaux. 

La toundra suit et semble s'étirer à l'infini, je m attend presque à voir un panneau ' end of roads, next is artic', mais il est encore loin. Nous mangeons dans une de ces stations relais de route national, des russes asiatiques tiennent la baraque. J'amuse la galerie.
Nous prenons au ferry, quelques kilomètres seulement, c'est magnifique. Le temps est de nuages et de puits de soleil, il fait frais, mais finalement assez sec: le froid n est pas mordant.
Nous arriverons une heure plus tard, en suivant une route de terre, doublé de temps à autre par les mini bus locaux circulant à toute ber zingue. Le paysage : de la steppe, celle du loup sans doute.

20170928_134522

20170928_135415

20170928_135944

20170928_170015

20170928_140332

Je passe quatre nuit à khujir, j y fais du vélo, je prend des photos, et suit l excursion bon enfant à la pointe nord de l ile. Le lac à quelque chose de fantastique, il est presque hypnotique, est-ce les vagues qui se répercutent de côté en cote, est-ce la lumière si particulière des quinze heures au soir, est-ce monsieur de vingt millions d années qui raconte son histoire ? Je passerai un de mes meilleurs moment assis dans les herbes, à la brise, à comptempler ce qu il est si facile d'appeler la mer ...
L'ile est terre de chamanisme. Il est dit qu'on ne devient pas chaman, on l'est, et durs sont tourments de celui ou celle qui refuse sa destinée: parler avec les esprits, et soigner ! Je ne trouverai pas comment en rencontrer.
Khujir est pleine de maison de hôte, je recommande 'chez Olga', pas cher et agreable, ou j ai fait la dernière nuit. Il y a dans la ville de nombreux chiens, dont une meute étrange qui court la nuit. La pharmacie permet de retirer de l argent, je n'avais pas prévu assez. Un magasin de fourrure 'de l espace', une grande maison de hote créé par un français ou on boit du vin chaud et du grog, une station meteo ...
Je fais des photos avec les chinois au soleil couchant, je soupire de l'americain un brin evangeliste. Avez les frenchies, nous passerons une soirée sur la plage, comme des ados, avec de la bière et de la vodka. Même à minuit, l'amplitude de temperature est faible, c est tres agréable, les étoiles et la demi lune nous accompagnent ... Splendides instants.

20170928_175733

20170929_101807

20170929_105653

20170929_103500

20170929_111232

20170929_154758

20170929_155220

20170929_162911

20170929_171813

20170929_173142

20170929_173336

20170929_175912

20170929_180531

20170930_104931

20170930_105751

20170930_113934

20170930_114935

20170930_132254

20170930_133053

20170930_172926

20170930_183717

20171001_180108


Et la question donc ? Et alors, j'en suis un, de chaman ? Et bien non, le lac m'a accueilli, mais le rocher ne voulait pas de moi, le voyageur un peu poète n'était sans doute pas là pour ça ...

Je rentrais à Irkoutsk, et partait direction la mongolie après une journée d'emplettes.

20171002_112248

Posté par notepaper à 19:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 septembre 2017

Lac baikal, Listvianka

Listvianka est une village sur le lac, on y accéde par la route en une bonne heure depuis irkoutsk, des mini-bus tournent longeant la large et seule rivière de écoulement du lac. Je suis accompagné d'une petite jeune qui en est à son deuxième tour du monde solo (!). Nous mangeons du poisson fumé, nous prenons des photos, nous visitons le marché. Il y a des pierres précieuses et des os et du bois sculpté. Il y a du vent, il neigera un peu d'ailleurs, mais comme partout où je suis aller dès lors, la lumière est fantastique, créant des contrastes émouvants. Nous passons au zoo-refuge, un ourson, un loup, des chèvres. Listvianka est une petite station balnéaire, un premier goût du lac. Demain ... Olkhon ! Une île de 70kms de long au milieu du lac ...

20170927_130643

20170927_132340

20170927_132750

20170927_133106

20170927_134708

20170927_134731

20170927_135400

20170927_141318

20170927_143240

20170927_144730

20170927_144730

20170927_145625

20170927_145901

20170927_145951

20170927_151903

20170927_152033

20170927_152208

20170927_155001

20170927_155207

20170927_160004

20170927_161654

Posté par notepaper à 19:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2017

Irkoutsk la pitoresque

J'arrive à Irkoutsk, la capitale de la Siberie. Les alentours de l'aéroport me plaisent aussitôt. C'est bordélique, il y a des visages, c'est venteux, ça sent l'aventure. Circonspect, je cherche vaguement un bus, puis me décide pour un taxi -méfiant, c'est la même partout avec les touristes. Gagné, celui que je choisi si précautionneusement sent l'alcool, mais il m'a l'air clean. On convient d'un prix, je paierai 30% de plus.

La ville est grande, des longues rues semblent la traverser de part en part. Les immeubles sont plutot moches , les voitures poussiéreuses, les bus datent. Dans le centre s'intercalent des maisons en pierre et des maisons en bois. Leur état n'est pas uniforme, les peinture souvent défraîchies alternent avec des façades rutilantes. Des petites échoppes alternent avec des magasins plus chics. Tout est côté à cote. Comme si le maire en était à son premier sim city. Why did you build here ? - because it was possible ! Je prends un café et un pain au chocolat dans une vraie boulangerie, créé par un belge, c'est cher, mais c'est très bon. Je discute dans l'auberge, demandant ou est le centre. Elle me dit ici, ah.

Effectivement Irkoutsk n'a pas l'air centralisée. J'imagine qu'elle est une ville de passage, de transit orientée d'est en ouest. Entre l'Asie et l'Europe. Au niveau voyageur d'ailleurs, les gens qui ont prit le transiberien me raconteront qu'ils n'ont croisé que des russes, alors qu'ici nous sommes nombreux européens et asiatiques. Un carrefour au nord de l'Asie ... 

La ville n'est pas uniformément belle, mais elle est pittoresque au possible. Et sûre on m'assure, j y crois d'ailleurs. Il y a de nombreuses voitures japonaises, avec le volant à gauche ... de l'import d'occasion je me dis. Les trams sont anciens. Il y a du monde, et du monde qui fait un flash mob ur les quais. Le soir un homme passe en dérapage sur la route. Je mange solide et local pour 5 balles.

Allez hop 'I love Irkoutsk'.

20170926_105306

20170926_172442

20170926_175400

20170926_174919

20170927_110057

20170927_111006

20170927_113419

20170927_173016

20170927_173235

20170927_113419

20170926_105542

20170927_104837

20170927_104715

20170927_174909

20170927_175449

20170927_175552

20170927_180708

20170927_181239

20170927_115251

20170927_180720

20170927_181417

20170927_181811

20170927_193619

J'y retournerai après mes jours sur le lac. Le temps d' acheter de quoi m'emmitoufler en mongolie et faire le visa (simple et en un quart d'heure ... à condition de pouvoir récupérer l'attestation d'assurance). Demain, enfin, le transiberien pour huit heures, en seconde classe (il y en a trois) direction Ulan ude, le trajet longe le lac ...

J'aurai eu le temps de marcher dans les rues, il faisait beau, et de visiter une superbe cathédrale et deux marchés. J'allais invisible, j'ai l'air ici d'un autochtone. Vers 17 heure, la lumière redevenait si particulière et le temps chaud, j'en oubliais ma doudoune dans un bus, récupéré par chance l'arrêt suivant: le terminus. J'allais acheter mon premier billet, en tram et en bus, bien entendu.

Suivi, d'un peu de vodka et d'un peu (tout petit peu) d'omul cru, amener d'un russe de passage vers vladivostok. Les auberges ont du bon.

20171003_162606

20171003_165559

20171003_231542

20171003_231310

 

 

 

 

Posté par notepaper à 02:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 septembre 2017

Levant en Sibérie

La haut, très haut, côté nord des hublots,
J'ai vu la grande ours tourner autours du pôle,
Et les lumières des villes et villages se clairsemées.
Puis aux milles couleurs de l'aube,
J'ai vu au creux des nuages,
Le lac baikal impatient s'étirer.

Et puis un chat biensur.

20170925_183037

20170925_201923_crop_485x501

20170926_011208

20170926_013107

20170926_014024

20170926_014907

20170926_105306

20170926_092044

Posté par notepaper à 04:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]